Le cycle nutritif du saumon: developer l’héritage culturel des enfants

« Les enfants doivent être encouragés à participer pleinement à la vie culturelle et artistique, et doivent disposer de moyens appropriés de loisirs et d’activités récréatives, artistiques et culturelles, dans des conditions d’égalité » (la Convention des Droits de l’Enfant, Article 31).

Le cycle nutritif du saumon
Même si les saumons du Pacifique ne survivent pas pour s’occuper de leurs petits, leur mort est un facteur important pour la survie des jeunes saumons et la santé de l’écosystème. Les corps en décomposition des saumons ayant frayé libèrent des substances nutritives qui constituent une source de nourriture pour les plantes et les insectes, qui nourrissent à leur tour les tacons ou les alevins. Parmi les quelques 22 espèces de mammifères ou d’oiseaux qui se nourrissent directement de saumons vivants ou morts, on peut citer : le raton laveur, la loutre, l’être humain, l’ours, l’écureuil volant, le geai, la taupe et la musaraigne. Tout compte fait, ce sont 98 espèces qui ont un lien direct ou indirect avec le saumon via le réseau alimentaire.

Les traditions culturelles forment un cadre essentiel pour l’identité, la stabilité sociale et l’interaction compatissante (Violoncelliste Yo-Yo Ma).

Scroll to top